Le projet Displaced Objects – appel à textes

 Displaced Objects, en abrégé DO, est un projet personnel ouvert en décembre 2015. Il est né de l’observation suivante : nombre de récits d’exil  et de migration s’articulent à un objet-mémoire, comme en atteste une abondante littérature et des entretiens menés dans plusieurs terrains de l’exil actuel. L’objet offre le moyen de décentrer les récits, de déjouer les contraintes pesant sur les narrations, que celles-ci soient administratives ou produites par les attentes croisées entre exilés et installés. L’artefact y apparaît comme un nœud d’affects et d’imaginaires, un ancrage spatio-temporel et biographique ; il participe des savoir-faire et des savoir-être de l’exil, exceptionnel au seul sujet. L’objet est ainsi le prétexte d’une déambulation active, une mémoration selon le beau terme ancien peu usité aujourd’hui.  Il  relève aussi de ce qui résiste, de ce reste qui fait trace – non seulement l’objet emporté, mais aussi l’objet acquis en route, transporté, utile dans le parcours, mais aussi l’objet volé ou détruit, abandonné, l’objet absent, regretté. En ce sens, l’objet déplacé est un objet inattendu – dans sa matérialité aussi bien que dans les significations et affects qui s’y inscrivent. Il n’est plus tout à fait un objet, il est bien plus qu’un objet matériel, il est une chose qui participe de l’expérience du sujet – une “chose en personne” (Bonnet 2015), mais aussi une chose politique.

50 textes ont été publié dans les trois premières années du projet, arrivant par vagues après de longs silences, ou régulièrement espacés. Dans son ensemble, l’objectif de ce projet est de collecter, éditer et publier en ligne un corpus de courts textes articulés autour d’un objet et d’une expérience de l’exil (appels à textes ci-dessous). Les contraintes formelles sont mineures : les récits ne doivent pas dépasser trois ou quatre pages, un objet central doit être mis en évidence, figurer sur le titre et sur l’image. L’appel à textes est présenté en plusieurs langues, français et anglais, mais aussi russe, arabe, italien et de la même façon, ceux-ci peuvent être rédigés en toutes langues, accompagnés d’une traduction française ou anglaise. Échos des variations et des réélaborations de l’expérience, les formes narratives et les styles sont toujours respectés. Enfin, les textes sont mis en ligne au fur et à mesure de leur arrivée et de leur édition, dans un aléatoire qui est précisément celui de l’exil.  

Le magazine  De ligne en ligne # 20 de la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou a publié un cahier central de 5 pages en  mars 2016 

do bpi
De ligne en ligne, revue de la BPI, mars 2016

 

17 autres textes sont publiés dans l’ouvrage collectif L’objet de la migration, le sujet en exil (Presses Universitaires de Nanterre, nov. 2020)

Une publication de l’ensemble des textes, enrichis par de nouvelles contributions en prévue en 2021-2022.Le projet est donc toujours ouvert.

Alexandra Galitzine

Appel à textes : 

en FRançais : 

Le principe du projet « Displaced Objects » est simple : choisir un objet (matériel, littéraire, cinématographique, artistique, muséal) et dérouler une expérience de l’exil ou du déplacement, dans le temps et l’espace.

Cet appel à textes (3 pages maximum) est ouvert à tous, chercheur(e)s, artistes, écrivain(e)s, soignant(e)s, traductrices, étudiants,  gens d’ici ou d’ailleurs ayant fait l’expérience de l’exil …. Il ne prendra sens que dans la diversité  des écritures et des expériences. Les textes sont publiés en ligne sur le site https://displacedobjects.com/.   Le titre sur la page d’accueil doit être un nom d’objet (4 mots maximum), mais un sous-titre peut préciser l »intention de l’auteur. Une image d’objet doit y être intégrée. Ils doivent être signés, au moins du prénom. Les textes sont conformés pour maintenir la cohérence du format. Leurs points de vue n’engagent que leurs auteurs.

Displaced Objects est un projet du programme Non-lieux de l’exil coordonné par Alexandra Galitzine-Loumpet qui se tiendra sur plusieurs années à partir de fin 2015. Les propositions de 1-3 pages doivent être envoyées à l’adresse suivante : borodit@gmail.com

En anglais : 

The principle of the project is simple : choose an object image (material, literary, cinematographic, artistic, museal) and write an experience of exile in time and space.

This call for texts (1-3 pages) is open to everyone: researchers, artists, writers, caregivers, translators, students, and people from here or from there, whatever their status may be, who have experienced exile or displacement… It will only take on meaning as writings and experiences intertwine to form a corpus. Texts will be  published online. An image of the object must be incorporated into the text. They must be signed, at least with a first name. The texts will be edited for formal consistency. Their points of view reflect only those of their authors.

Displaced Objects is a project of the programme Non-places of Exile and is coordinated by Alexandra Galitzine-Loumpet. It will take place over several years beginning late 2015. Submissions of no more than 3 pages should be sent to the following address:  borodit@gmail.com

traduction Joshua Richeson

en arabe : 

نداء من أجل كتابة نصوص قصيرة لمشروع: أشياء ليست في مكانها

إن مبدأ مشروع: أشياء ليست في مكانها، والذي مبتغاه إنشاء أرضية لتجارب المنفى، يقوم على أساس بسيط: اختيار شيء (مادي، أدبي، سينمائي، فني، أو له علاقة بالمتاحف)، ومناولته في إطار تجربة من تجارب المنفى أو في انتقاله في الزمن والمكان.

هذا النداء من أجل كتابة نصوص (ثلاث صفحات كأقصى تقدير) مفتوح للجميع: باحثون، فنانون، كتاب، معالجون، مترجمون، طلبة، أفراد من هنا أو هناك عاشوا تجربة المنفى… إلخ

لن يكون هنالك معنى إلا في تعدد النصوص والتجارب… النصوص سوف تنشر على الموقع الإلكتروني

 borodit@gmail.com

يلزم إرفاق صورة

ألكسندرا جاليتزين لومبي / نورا دي كاس جيرالدي

traduction Mohamed Moksidi

EN RUSSE : 

призыв к созданию текстов

Этот призыв к созданию текстов открыт для всех тех –  исследователей, художников, писателей, медиков, переводчиков, студентов, людей из этих или отдаленных мест – у кого есть опыт изгнания. Тексты будут сначала опубликованы онлайн сериями по четыре, а потом смогут стать экспонатами на выставке. К ним должно быть приложено изображение предмета. Они должны быть подписаны хотя бы именем без фамилии. Тексты оформлены по определенному единому формату. За изложенную в них точку зрения несут ответственность исключительно их авторы.

Перемещенные Предметы – проект программы Безместие изгнания. Координатором проекта, который будет действовать несколько лет, начиная с конца 2015 года,  является Александра Гoлицына. Предложения в 2-3 страницы следует высылать на следующий адрес:  borodit@gmail.com

Traduction Lisa Mouraviova

EN ITALIEN 

Presentazione

Il principio del progetto « displaced objects » è semplice : scegliere un oggetto (materiale, letterario, cinematografico, artistico, museale) e svolgere un’esperienza dell’esilio e dello spostamento, nel tempo e nello spazio.

Questo progetto di scrittura (3 pagine massimo) è aperto a tutti, ricercatori, artisti, scrittrici, scrittori, assistenti, traduttrici, traduttori, studentesse, studenti, chiunque qui o altrove abbia vissuto un’esperienza dell’esilio … Non avrà senso se non nella diversità delle scritture e delle esperienze. I testi sono pubblicati in rete sul sito https://displacedobjects.com/. Il titolo deve essere un nome di un oggetto (4 parole massimo), ma il sottotitolo può precisare l’intenzione dell’autore. Devono essere accompagnati da un’immagine dell’oggetto, ed essere firmati almeno con il nome. I testi devono rispettare queste regole per mantenere la coerenza del formato. I punti di vista espressi riguardano unicamente gli autori.

Displaced objects è un progetto del programma non-lieux de l’exil coordinato da Alexandra Galitzine-Loumpet, previsto per alcuni anni a partire dalla fine del 2015. Le proposte di 1-3 pagine devono essere inviate all’indirizzo seguente :  borodit@gmail.com

Traduzione : Camilla Maria Cederna



Citer ce billet
Alexandra Galitzine-Loumpet (2020, 17 décembre). Le projet Displaced Objects – appel à textes. DISPLACED. . Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/no89

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search