Chronique 3. Vintimille, frontière (3). 27 Juillet 2020

27 Juillet 2020

C’est un petit village, longtemps le seul avec un maire PCF des Alpes maritimes, tout le monde se connaît, ce qui facilite la solidarité et les déchirements.
Elle dit qu’elle a commencé un dictionnaire français-tigrinya avec un migrant mais qu’il n’est pas fini.
Dans le tunnel, il y a le tag « Tue l’uniforme en toi ».
Il dit qu’ils en ont pris 8, ou 18 ou 100, qu’il les appelle « les Blacks » ( même s’ils sont kurdes ou iraniens ? – oui c’est pareil).
Elle dit qu’elle recommencerait sans aucun doute. Lui dit qu’il est passé à autre chose.
Personne ne parle d’hospitalité mais d’accueil et de passage.
Le Héros de la vallée est débordé, ce sera pour une autre fois.
Elle ne se souvient pas ce que veux dire la phrase en latin de la fresque du monastère, mais l’espèce de globe c’est la représentation d’un ego bridé, il semble.
AGL, Initialement publiée sur FB


Citer ce billet
Alexandra Galitzine-Loumpet (2021, 15 août). Chronique 3. Vintimille, frontière (3). 27 Juillet 2020. DISPLACED. . Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/no8p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search