Chronique 6 (1). 28 juillet 2021. Tourisme, migrations, Riviera.

Cette série 6 a été publiée sous forme de posts facebook, sur ma page personnelle et sur la page des ChronOnymes-Exil & migration.

28 juillet 2021

Il faut repenser les rapports entre tourisme et migration : les confondre peut être – comparer l’accueil diffèrent, la condition dissemblable, les frontières sociales multiples – mais aussi les mêmes lieux, squares, gares, plages – les objets partagés : tenues de plage, tentes qui singularisent les dormeurs nocturnes et parasols qui les protègent ; le travail formel et informel, le marché de nourriture et les grands marchés – aussi visibles – du passage et de la traite humaine, aux lucratifs profits avec la bénédiction de la mafia. Les courtes distances entre chaque pôle, les emplacements communs. Étrange gare que celle de Vintimmille où tous se croisent, devant les yeux placides des polices italienne et française- sauf à l’embarquement vers la France et sauf pour certains. Et partout visible, la Riviera française au loin – Nice et son “esprit de villégiature” vient d’être classé patrimoine mondial de l’UNESCO.



Citer ce billet
Alexandra Galitzine-Loumpet (2021, 18 août). Chronique 6 (1). 28 juillet 2021. Tourisme, migrations, Riviera. DISPLACED. . Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/no91

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search