À propos

DISPLACED est un carnet de recherche personnel qui porte, au travers d’une approche anthropologique, sur différentes formes de déplacement de personnes (migration, exil) et d’ objets (culture matérielle). Son objectif est d’aborder conjointement les représentations des sujets et des objets, de croiser et comparer les régimes de valeurs qui s’attachent aux uns et aux autres – objets magnifiés, célébrés, reliques / sujets disqualifiés ou encore objets et sujets disqualifiés, lorsque la notion de “rebut” ou de “reste” atteint, par exemple, le corps des personnes en déplacement. “Displaced” est utilisé en référence aux “displaced persons” (DP) de la Seconde guerre mondiale. Le choix de la désignation anglaise, délibéré, ouvre un spectre de significations plus large que la circulation, le transfert, l’aller-retour ou le déplacement  – ce que signale la reprise du préfixe dis– latin qui exprime l’éloignement, la cessation ou la négation et connote une situation de non-retour à une situation d’origine. Dans cette perspective, le déplacement est un changement, potentiellement un écart, à tout le moins une mise en tension de normes ou d’habitudes, un déséquilibre ou une discontinuité, il évoque la migration, l’exil, les situations de rupture.  Les objets en déplacement concernent ainsi, dans cette perspective, aussi bien les artefacts transportés avec les sujets en migration que les œuvres restituées ou les objets-métaphores d’une expérience de l’exil. Le carnet accueille ainsi les courts textes du projet Displaced Objects et un projet plus récent sur les Border Graffiti, Graffiti di confine, Graffiti des frontières. Le carnet publiera également des comptes-rendus de lectures, des références et ressources, des billets de blog et d’actualités, ainsi que des textes et images invités.

Alexandra Galitzine Loumpet, 13 déc. 2020

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search